La fabrication de la montre en bois de A à Z

Bien que nous préférions le plus souvent le port d’une montre de haute qualité, nous reconnaissons qu’il y a des moments où quelque chose de plus artisanale est préférable. Est-ce que les montres en bois justifient leur prix ? Dans quelles conditions sont fabriquées les montres en bois ? Et, comment les artisans choisissent le bois et sous quel fondement ? Ce sont des questionnements que nous pouvons avoir avant de se décider à s’offrir une jolie montre en bois. Alors comment les artisans s’y prennent-ils exactement ? C’est ce que nous verrons ci-dissous.

La fabrication de la montre en bois de A à Z

Le choix du type du bois pour la fabrication de la montre

Pour la fabrication d’une montre en bois, la première chose que l’artisan fait, est de décider quel type de bois choisir en fonction de la texture du bois qui conviendra le mieux à la montre qu’il souhaite créer. 

De nombreux types de bois différents sont utilisés dans la fabrication de montres en bois. Prenons l’exemple de l’ébène, apprécié pour sa couleur sombre qui nous offre des montres avec un certain aspect chic et classe. Par ailleurs, le bambou est très souvent choisi dans l’artisanat de l’horlogerie en bois, certainement pour ses propriétés écologiques et économiques. Comme nous l’avons mentionné dans l’article sur les accessoires en bois, le bambou est à la fois léger, flexible et solide. Ce qui fait du bambou un choix parfait pour la création de montres et de tous les accessoires en bois.

Dans les bois exotiques, nous avons le bois de santal que nous pouvons trouver dans différentes couleurs. Le bois de santal est gâté par dame Nature d’un pouvoir très singulier, qui ne laisse pas indifférents les artisans. En effet, le bois de santal change de couleur au contact du soleil, une propriété qui ne vous laissera pas le temps de vous lasser de votre montre.

Enfin, le bois zébré, est un bois très résistant et solide qui nous offre des montres de grande qualité et durable. Caractérisé par une teinte marron et des rayures qui rappelle le zèbre, d’où son nom, le bois de zèbre.

Il existe bien évidemment d’autres bois dans l’artisanat des montres, cependant, ces types cités sont les plus utilisés. À ce stade, l’artisan aura fait son choix en fonction de la montre recherchée, de son caractère et de sa qualité. Il faut savoir que c’est le bois qui définit la personnalité de la montre avant même sa conception, c’est pourquoi le choix du bois est déterminant pour l’artisan.

Préparation des pièces de la montre en bois

Après avoir choisi le bois, l’artisan s’assure d’avoir toutes les pièces, avant de passer à l’étape suivante de la fabrication horlogère.

En premier lieu, l’artisan a besoin du mouvement de la montre. Il existe deux types de mouvements dans les montres modernes. Le plus populaire, C’est le mouvement à quartz qui a besoin d’une pile pour fonctionner, c’est un mouvement très précis qui ne demande quasiment aucune maintenance au propriétaire de la montre sauf le renouvellement de la pile.

L’autre mouvement, c’est kinétique a quartz, aussi appelé autoquartz. C’est avec le mouvement du balancier présent dans la montre que le courant est généré ensuite stocké dans un condensateur et ce grâce aux mouvements du poignet.

En deuxième partie, l’artisan va choisir la couronne qui vous aide à régler l’heure sur votre montre. La couronne est reliée au mouvement à l’aide d’un petit tuyau, appelé tige de remontoir.

Maintenant, l’artisan a besoin de quelques autres pièces. Pour passer au processus de fabrication de la montre en bois comme les goupilles de bracelet de montre pour connecter le bracelet de la montre au cadran et les aiguilles de la montre.

Plan et préparation de la montre en bois

À cette étape, l’artisan dessine un croquis de la future montre, et c’est à ce moment-là qu’il décide de la forme que va prendre le cadran de la montre, à savoir carrée, ovale, ronde ou autres.

Le choix du tyoe de bracelet de la montre

Lors de la création d’une montre en bois, le cadran représente la pièce centrale. Cependant, le choix du bracelet n’est pas à négliger. L’artisan va donc choisir les matériaux en fonction du style recherché et pour l’usage de la montre.

Pour avoir une montre entièrement en bois, l’artisan va confectionner un bracelet assorti avec le boitier, le plus souvent avec le même type de bois. Les pièces en bois qui vont former le bracelet sont généralement assemblées à l’aide de fixateurs en acier complétés par un fermoir à boucle déployant que l’on retrouve beaucoup dans les bracelets en métaux. Ce type de boucle permet d’éviter les chutes de la montre en cas d’ouverture hasardeuse et facilite son port comme ça se ferme en un clic.

Ensuite, vient le bracelet en cuir, il s’agit du matériau le plus utilisé dans l’horlogerie. L’avantage de ce bracelet est le confort absolut et les différentes couleurs qu’offre le cuir associé à la boucle ardillon.

Le bracelet en acier peut également être un choix, il offre de la robustesse, mais dans ce cas, on ne parle plus de bracelet en bois, mais plutôt d’un bracelet en acier avec implantation de bois.

En fin, le bracelet en tissu, c’est le bracelet le moins cher sur le marché et le plus facile à entretenir, avec une panoplie de couleur à la disposition du créateur de montre.
Pour en savoir plus sur les montres en bois, nous avons publié un article qui vous aide à choisir le type de montre qui vous convient le mieux.

Le choix du type de verre de la montre en bois

Le choix du type de verre de la montre en bois a également une importance puisque celui-ci contribue à déterminer la durée de vie de celle-ci.

Verre Acrylique

C’est le verre le plus économique, fabriqué à base de plastique qui a l’avantage d’être léger et peut être moulé pour donner plusieurs formes différentes, mais qui est fragile aux rayures et aux cassures.

C’est un type de verre que l’on ne retrouve pas dans les produits de la boutique de Verza, puisque nous avons fait le choix de bannir le plastique et de privilégier les matériaux plus respectueux de l’environnement.

Verre Minéral

C’est le verre le plus utilisé en horlogerie, est fabriqué à partir de verre traité qui résiste au choc et aux changements de températures. Mais, c’est un verre qui n’est pas protégé d’éventuelles rayures. Cependant, il est très abordable et peut durer plusieurs années.

Verre Saphir

C’est le verre le plus résistant en termes de rayure, au choc et cassure. Il est créé en laboratoire depuis l’oxyde d’aluminium cristallisé à haute température. C’est le plus onéreux des verres, c’est pourquoi il est utilisé en horlogerie de haute gamme.

Le verre Hardlex

Le verre Hardlex, c’est un verre résistant développé par Seiko pour ses montres de plongée. L’Hardlex est aussi résistant que le verre saphir à épaisseur égale, mais beaucoup moins cher à produire. C’est pourquoi, il représente généralement un excellent choix pour les artisans qui souhaitent offrir une montre durable à coût modéré.

Maintenant que le plan de la montre est mis au point et que l’artisan a fini de dénicher les meilleurs matériaux pour sa montre. L’horloger va passer à l’étape de la découpe du bois aux bonnes dimensions, et c’est à ce moment que la montre commence à prendre forme.

Ponçage des pièces en bois

Une fois l’étape de préparation achevée et toutes les pièces qui composeront la montre sont découpées, l’artisan passe à leur ponçage. Chaque pièce est alors minutieusement poncée dans le sens du fil du bois avec d’afférents papiers, soit à la main, ou bien en ayant recours à des machines de ponçage de bois. L’opération se poursuit jusqu’à obtention d’un bois lisse au toucher sans la moindre imperfection.

Assemblage et finition de la montre en bois

Il s’agit à cette phase de rassembler l’ensemble des pièces qui vont composer la montre.

Ainsi, l’artisan passe à l’assemblage. Cette phase est très délicate, du fait que les pièces en métal qui composent le mécanisme de la montre, sont minuscules et nécessitent le travail à l’aide de La loupe de l’horloger. Celle-ci permet d’agrandir à la vue les petits composants de l’appareil suffisamment à ce qu’on l’en puisse les positionner correctement à l’intérieur du boitier. Cependant, plus la loupe à un grossissement important et plus vous devrez être proche de l’objet. Il existe aussi des loupes qui se fixent sur les lunettes pour plus de confort.

En dernier lieu, l’horloger va fixer le bracelet au boitier et passera à la finition. Ici, il sera question d’appliquer le vernis pour embellir les veines du bois, offrant un rendu naturel et écoresponsable.


Vous pouvez retrouver des montres en bois artisanales et écoresponsables sur notre boutique. Des montres fabriquées soigneusement par des artisans passionnés avec du bon bois et dans différents styles.